Test de la palette Naked Urban Decay

Urban decay naked

Suite à la lecture de plusieurs posts sur les palettes Naked Urban Decay et devant l’engouement qu’elles suscitaient, j’ai voulu avoir la mienne aussi ! Mais ne souhaitant (et en pouvant) pas acheter les trois, j’ai du me décider. Grâce notamment au post sur le blog « les carnets d’Aurélia« , je me suis décidée pour la Naked (ou Naked 1), que j’ai acheté chez Sephora (celle-ci coûtant une cinquantaine d’euros, j’ai rajouté quelques pièces de plus pour bénéficier des 20 minutes de maquillage offertes – qui sont valables dès 60 euros d’achat). La conseillère m’a donc fait un maquillage avec cette palette.

J’ai choisi la Urban Naked 1

Packaging : salissant !

Je vous avoue que je ne suis pas fan de la boite en velours. Je préfère largement l’aspect métal des deux autres palettes. La boite est en plus hyper salissante. Je n’ai pas pris les photos tout de suite après l’avoir acheté, et on voit déjà qu’elle a capté des petites poussières.

Teintes : jolies mais claires pour moi

La palette contient 12 teintes et un pinceau double tête. Au premier abord, j’ai trouvé les couleurs magnifiques, surtout que j’adore ce qui est pailleté/irisé. Lors du test que j’ai fait chez Sephora, la conseillère m’a conseiller la chose suivante :

  • Appliquer une base « neutre » sur la paupière
  • Mettre une teinte plus foncée sur le coin externe de la paupière (en forme de banane)
  • Terminer par un illuminateur sur la partie non mobile de la paupière jusqu’au dessous du sourcil.
  • Renforcer le tout par un trait d’eye liner (Urban Decay aussi, au dessus et en dessous de l’oeil que j’ai fini par acheter aussi !)

Urban decay naked 2

Pour la base neutre, elle a choisi la teinte « Buck« . Pour la teinte plus foncée, elle a en fait choisi un mélange de deux couleurs Hustle et Creep. Pour l’illuminateur, elle a choisi la toute première teinte « Sin« . Honnêtement, moi qui ait la peau plutôt foncé et qui n’ai pas l’habitude d’avoir les yeux très maquillés, j’ai trouvé que cela faisait un peu trop. Si j’ai beaucoup aimé l’alliance de la base et des deux teintes foncées, j’ai trouvé que l’illuminateur avec la teinte « sin » sur la paupière non mobile faisait vraiment très clair sur moi. Voici ce que ces teintes font sur ma couleur de peau.

Test naked peau

Hormis le fait que je m’y suis mal prise pour appliquer les couleurs sur mon bras, et que les bandes ne sont pas hyper régulières, on voit quand même que les premières couleurs font quand même très claires sur moi, et qu’on a du mal à les différencier. Qu’en pensez-vous ? Ma couleur préférée est la « smog », et j’applique la « buck » en base. Et vous ?

Application : un jeu d’enfants

L’application est simple, même si je ne maîtrise pas encore toutes les possibilités qu’offre cette palette. Le bout du pinceau qui est plat est très pratique pour appliquer les couleurs. Par contre, je ne suis pas fan du bout plus arrondi (sans l’être vraiment) pour mélanger les fards une fois qu’ils sont appliqués. J’ai donc pris un autre pinceau au bout vraiment rond.

Qualité : au top, n’est pas irritant !

Le petit plus que je souhaitais mettre en avant, c’est la qualité de ce produit. En effet, j’ai la peau des paupières hyper sensible (comme je le disais dans mon article où j’évoque le soin contour des yeux Avène), si bien que dès que je mets du fard sur les yeux (comme les produits Sephora, ou même les palettes Dior) cela fini par me piquer les yeux, parfois dès l’application, ou bien une heure plus tard, ce qui les fait pleurer. Rien de plus désagréable, et en plus cela ruine un peu l’effet du maquillage. Lorsque j’ai émis mes craintes à la conseillère de Sephoran, celle-ci semblait dire que normalement je ne devrais pas avoir de soucis avec les fards de Urban Decay. J’étais septique et je m’attendais à ressentir une gêne, ou à ce que mes yeux pleurent : mais NON, tout était impeccable, je n’étais pas du tout gênée, et j’ai pu conserver mon maquillage plusieurs heures sans problème.

Tenue  : toute la journée sans problème

J’ai testé à plusieurs reprises différentes associations de couleurs, que j’ai porté toute la journée, et je dois dire que la tenue est impeccable. Le soir, rien n’avait bougé, pas même lorsque les fards sont un peu pailletés.

Conclusion

Je suis satisfaite de cet achat, même si certaines teintes sont très claires à mon goût. Je suis toutefois ravie d’avoir trouvé une palette qui ne me pique pas les yeux. Reste à ce que j’arrive à maîtriser les différentes possibilités que m’offrent cette palette Naked. Cela me donnera l’occasion de tester des tutoriels proposés par les autres blogueuses !

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *